Close

Comment retrouver une liberté totale en 5 étapes ?

La liberté financière permet de s'éclater aussi

La liberté est un concept abstrait et chacun possède sa propre définition.

Pour autant, on peut mettre en avant différentes libertés afin de mieux préciser celle qui nous attire vraiment.

Si la liberté est une valeur importante pour toi, la lecture de cette article te permettra d’élargir cette liberté plus que tu ne l’as déjà.

La liberté financière

La liberté financière permet de s'éclater aussi

La liberté financière est une chose que l’on ne parle que très peu dans notre société car peu de monde y croit vraiment.
Aujourd’hui, il est clair que nous sommes beaucoup plus tournés vers la sécurité financière.

Cette sécurité possède de nombreux avantages mais, bien souvent, elle nous prive de nombreux plaisirs de la vie ou nous rajoute aussi un certain nombre de contraintes.

À chacun de peser le pour et le contre de la sécurité financière.

Pour autant, la liberté financière n’est pas un mythe. Elle est bien réelle.

Mais comme souvent, on ne préfère pas y croire, ni comprendre ce que représente vraiment la liberté financière.

 La liberté géographique.

La liberté géographique est rendu possible par le travail à distance

Quel bonheur de pouvoir vivre la liberté de se déplacer n’importe où sur le territoire, ou en Europe ou bien dans le monde.

Sans parler de l’itinérance complète, la liberté géographique est un incroyable moyen de découvrir des choses qui ont été pendant longtemps hors de notre portée, hors de notre champs de vision.

Notre environnement de travail, ou familial et amical ne nous permet pas toujours de prendre de telles initiatives.
Malgré tout, aujourd’hui rien n’empêche de se déplacer.

Les autorités et les visas donnent des limites de temps mais ceci n’est plus une excuse 😃

La liberté géographie est réelle aussi.

Mais nous ne la prenons très peu en raison des limites financières.

Cette liberté géographique s’offre bien souvent pendant les vacances ou les nuits de noces.

Pour d’autres, des raisons plus graves les empêchent de profiter de la beauté de monde :

  • peur de partir loin, ou
  • peur de prendre l’avion, ou
  • peur de partir trop longtemps…

Toutes ces phobies ont heureusement l’avantage de pouvoir être dépasser grâce à un travail spécifique.

Aujourd’hui, avec le développement du télé-travail et l’explosion des travailleurs en freelance, la liberté géographique est possible.

De nombreux travailleurs dématérialisent leur présence physique dans un bureau et s’offre le luxe de pouvoir travailler à travers Internet pour d’autres sociétés.

Aussi, de nombreuses entreprises se créent aujourd’hui et se construisent autour d’une organisation sans bureau. C’est nouveau mais c’est bien réel.

Imaginez-vous en train de travailler pendant 1 mois en Malaisie, et le mois d’après en Argentine… Ça serait plutôt sympa 🙂

La liberté d’esprit

La lumière interne procure la liberté d'esprit grâce à des idées personnelles

 

On ne pense pas souvent à cette liberté mais pourtant, elle est bien importante.

Même si de nombreux sociologues, philosophes, et les neurosciences aujourd’hui admettent que nos pensées et nos idées sont le fruit de notre inconscience et notre expérience passé, je crois qu’il est possible de développer une faculté : celle de remettre en cause certains éléments de sa vie, à partir du moment où l’on ressent une gène, ou un mal-être.

La liberté d’esprit, c’est se responsabiliser et chercher la bonne question et les bonnes réponses ; plutôt que de demander uniquement des réponses aux gens qui nous entourent.

C’est bien de savoir faire les deux.

Je trouverai formidable que nous ayons la capacité à avouer que toute chose que nous avons emmagasiné depuis toutes ces années est peut-être faux ou à améliorer.
Toutes les affirmations qui sortent de notre bouche, comme « ce n’est pas possible », « je ne te crois pas » « si ça marchait, ça se saurait » font souvent sens avec un manque de liberté d’esprit et une forte influence de notre expérience de vie.

Pour autant, notre savoir n’est qu’une part infime de toutes les possibilités.

La liberté commence aussi lorsque nous acceptons toutes les possibilités (sans pour autant faire preuve de naïveté bien sûr 😀)

Pour résumer cette première partie, je dirais que la liberté commence là où la zone de confort se termine.

Il ne faut pas oublier que notre tête est bien faite et que notre cerveau est une machine à transformer les problèmes en solutions. Encore faut-il, lui en avoir donner l’autorisation de le faire

Pour retrouver ou développer son sens de la liberté et participer à une meilleure liberté financière, géographique et d’esprit, ces 5 éléments sont un bon rappel des bonnes pratiques à mettre en place.

 

1 – Varier les informations.

Varier les informations de la même manière que les couleurs n'ont aucune limite

Au départ, je voulais écrire « éteindre la télévision ».

Mais puisque tout le monde sait à présent que regarder la télé, et même le journal de TF1 à 20h, ça peut rendre incroyablement débile, alors, il est préférable de parler de varier les informations.

Et puis, avec un tel titre, on aurait pu croire qu’il faille se couper de toutes informations ! Bien au contraire.

Personnellement, je ne possède pas de télé à la maison et je m’en porte aussi bien.

Pas de bruit lourd pendant qu’on mange, pas de tentatives de manipulations de l’opinion en montrant des faits choquants ou graves.

Certains pourraient dire que « ce n’est pas accepter la réalité des choses »

Je préfère dire que je vis la réalité des gens qui vont bien 😃

Quel est le lien avec la liberté ?

Sans variété, je pense que nous pouvons développer une maladie qui est celle de :

« c’est comme ça que se passe les choses et ce n’est pas autrement. La réalité est comme ça et pas autrement. »

Oui, on peut développer la maladie de l’affirmation, la maladie de l’interprétation et la maladie du jugement.

De plus, le contenu des informations peut nous mener vers un dégout de l’humanité et je crois que c’est vraiment la dernière chose dont nous avons besoin aujourd’hui.

Dernièrement, ça nous empêche d’avoir un esprit critique des éléments divers car chaque journée est la même rengaine : agressions, crimes, viols, crises économiques, scandale politique…

La liberté, c’est tout sauf la dépression et l’anti esprit critique !

2 – Développer son esprit critique

Développer son esprit critique par le lecture et la variété des informations

Je parlais de télé tout à l’heure. Mais quel est le meilleur moyen de développer un esprit critique ?

Aujourd’hui avec Internet, nous sommes passés d’une information et d’un divertissement centralisé autour de quelques chaines télé ou quelques grands journaux à une multitude de petites personnes qui créent des médias sur Youtube ou autre plateforme, sur des sujets particuliers. À chacun ensuite de choisir ses centres d’intérêts.

Développer son esprit critique passe ainsi par une abondance de diverses sources d’informations.

Malgré tout, il vaut mieux varier les formats comme les vidéos, les articles de blog comme celui-ci, les livres, les séminaires, les conférences en ligne ou en salle, et laisser une petite partie à la télé 🙂

3 – Se dégager plus de temps pour prendre soin de soi

Prendre soi de soi est un moyen de se libérer des autres

Comment peut-on vivre de liberté si notre temps est dévoué uniquement à celui des autres ?

  • à notre patron
  • à nos clients
  • à nos enfants

Prendre soin de soi, c’est quoi ? Je pense que cette question pourrait faire l’objet d’un article seul. De nombreuses personnes n’ont jamais apprises à prendre soin d’eux-mêmes.

Je te laisse réfléchir à tes propres réponses de ce qu’est pour toi, prendre soin de soi ?

Cela ne veut pas uniquement dire qu’il faut être seul(e). En tout cas, il est nécessaire que nous ne soyons pas toujours en charge des autres.

4 – Établir des plans

Faire des plans pour rester organisé et motivé

La liberté pourrait être couplé à la surprise, c’est vrai. Et je le pense.
Pourtant, la liberté nécessite aussi d’avoir des points ou des objectifs assez lointains pour garder un certain cadre autour de soi et éviter d’abandonner.
Ces plans passent par plusieurs axes :

  • des plans personnels dans lesquels on répond à la question :

« qu’est-ce que je veux faire ? Avec qui je veux le faire ? Où je veux le faire ? »

  • des plans financiers comme gérer ses entrées et ses sorties, premièrement, et ses investissements dans un second temps. Ces plans répondent tout simplement aux questions :

« comment je peux le faire et comment je le fais ? »

5 – S’amuser pendant nos journées

S'amuser pendant nos journées, comme les enfants

J’en reviens aux neurosciences, qui ont étudié le comportement des enfants.

Ces derniers apprennent le plus de la vie par le jeu.

Ils s’émerveillent avec enthousiasme devant n’importe quoi et modélisent par le jeu.

À partir d’un certain âge, les parents adultes commencent, par erreur et habitude, à casser ce jeu pour « responsabiliser » l’enfant.

L’idée ici est que nous sommes plus enthousiastes lorsque nous pratiquons des choses dans lesquelles nous prenons du plaisir à réaliser.

Si nos journées servent uniquement à ramener un paquet d’euro, qui finalement, se retrouvent à MacDonald’s pour calmer nos nerfs et nos angoisses, ah quoi bon ?
La liberté n’est donc pas que financière ou géographique… Elle est aussi dans l’enthousiasme ! C’est peut-être la liberté la plus difficile à obtenir aujourd’hui.

 

Cet article est bien entendu à prendre sous une forme de réflexion plutôt que d’une check-list parfaite à mettre en oeuvre.

Peut-être as-tu une autre définition de la liberté ? Quelle est la tienne ?

J’aimerais l’entendre dans les commentaires 😉

À très bientôt!